Aller au contenu
Accueil » Blog solutions pour un monde plus Smart » Cas d’usage d’une matrice KVM sur IP dans un aéroport

Cas d’usage d’une matrice KVM sur IP dans un aéroport

Plusieurs ordinateurs sont utilisés par les contrôleurs aériens. Mais ces ordinateurs sont placés dans un local sécurisé, à l’écart de la tour de contrôle. Il est donc nécessaire de gérer l’accès distant par les contrôleurs aux ordinateurs.
Dans ce cas de figure la matrice KVM résout deux problématiques.

1- La matrice KVM permet de définir, de façon flexible, à quel ordinateur chaque contrôleur a accès.
2- Elle permet à un contrôleur de naviguer d’un ordinateur à un autre sans changer de console ( la console étant un jeu composé d’un clavier, d’une souris et d’écrans) ; cette disposition améliore considérablement l’ergonomie du poste de travail et la réactivité du contrôleur.

La problématique à résoudre avec la matrice KVM sur IP

Le prestataire de services de navigation aérienne exploite et contrôle l’espace aérien conformément aux normes internationales de navigation aérienne.

Hors une mise à jour majeure de l’aéroport est nécessaire pour accroître la capacité de l’espace aérien et maintenir les normes européennes, de sécurité et de qualité de l’air.
Cet enjeu est vital pour l’économie du pays : en effet cet aéroport est le seul aéroport international du pays avec un trafic de plusieurs millions de passagers chaque année.
Afin de gérer la demande de vols existants et la croissance prévue du trafic aérien, le prestataire de services de l’aéroport a été appelé à améliorer l’architecture du système de gestion du trafic aérien. Parallèlement aux modifications apportées à l’infrastructure de l’aéroport, l’objectif est aussi d’améliorer l’ergonomie du poste de travail des contrôleurs aériens.

Solution de matrice KVM sur IP retenue

Les contrôleurs de la circulation aérienne doivent maintenir une concentration absolue et pouvoir fonctionner avec le maximum d’efficacité pour minimiser le risque d’erreur. Aussi la solution KVM sur IP d’Adder, la gamme ADDERLinkTM INFINITY a été choisie pour optimiser le flux de travail de contrôle du trafic aérien au TIA.
Pour renforcer la sécurité les ressources informatiques et les équipements informatiques ont été retirés de la tour de contrôle pour être placés dans un local sécurisé avec un accès restreint.
Puis une matrice KVM sur IP a été installée selon le schéma montré ci dessous.

Le schéma de la matrice KVM sur IP
Un émetteur TX est connecté à chaque PC d’un côté ( sortie graphique (1) + audio + port USB) et au réseau de l’autre .
Un récepteur RX est connecté à chaque console utilisateur d’un côté (écran, souris et clavier) et au réseau de l’autre.
Un AIM, aussi appelé matrice KVM sur IP, est connecté au réseau Gigabit, pour gérer l’ensemble.
(1) VGA, HDMI ou DP, résolution jusqu’à 8K

Les autorisations
Le gestionnaire se connecte à la matrice KVM sur IP pour définir quel contrôleur aérien à le droit d’accéder à quels ordinateurs du local sécurisé.


Lorsque chaque console utilisateur est connectée au réseau KVM, les opérateurs peuvent se connecter, collaborer et partager facilement du contenu avec plusieurs utilisateurs tout en gérant des tâches individuelles.

En utilisant l’INFINITY Manager (AIM), les opérateurs de TIA peuvent clairement définir les droits d’accès de l’utilisateur en ajoutant une couche de sécurité supplémentaire pour protéger les opérations quotidiennes de l’aéroport.
Comme la fiabilité est une caractéristique importante pour les systèmes utilisés dans les applications aéroportuaires, la solution Adder a été doublée : une redondance complète, un contrôle synchronisé et un double câblage, garantissent la résilience des flux vidéos.

Résultat

La solution KVM IP haute performance d’Adder fournit le niveau de performance qui est critique pour les applications telles que la gestion du trafic aérien. Les opérateurs de la tour de contrôle de l’aéroport peuvent désormais surveiller et switcher instantanément entre plusieurs ordinateurs à l’aide d’un clavier et d’une souris, ce qui réduit la complexité des stations utilisateur, améliore l’ergonomie du poste de travail et la performance de l’équipe des contrôleurs. L’emplacement à distance des ressources informatiques, dans une salle d’équipement centrale, permet également aux techniciens d’effectuer plus facilement des tâches de maintenance sans causer de perturbations ou de distractions au personnel du trafic aérien.